Connect with us

Politique

Manuel Valls annonce son ralliement au futur président de la République

Manuel Valls a annoncé ce matin au micro de France Inter son ralliement « à celui ou celle qui sera élu(e) au mois d’avril prochain ». Décryptage.

Publié le

 mar 

« C’est une décision mûrement réfléchie et qui n’a pas été facile à prendre » a annoncé d’emblée l’ancien Premier ministre de François Hollande avant de poursuivre : « J’ai regardé attentivement le programme de chaque candidat et cela s’est imposé comme une évidence : c’est avec le futur président de la République que j’ai le plus d’affinités, c’est pourquoi je vous annonce aujourd’hui mon ralliement à celui ou celle qui sera élu(e) au mois d’avril prochain. » L’ancien maire PS d’Évry a ensuite ajouté : « Autant de points communs, ça ne peut pas être uniquement le fruit du hasard, je partage au mot près sa vision du pays. Comme cela a toujours été le cas tout au long de ma carrière, ce n’est que par pure conviction que je m’engage. »

Engagement total soumis à conditions

Manuel Valls a également précisé qu’il n’était « pas opposé à une union civile avec le ou la gagnante de l’élection si ça peut faciliter les choses », ajoutant : « L’important c’est d’agir dans l’intérêt des Français ». Seul petit bémol : l’ancien conseiller municipal de Barcelone ne veut pas d’un poste subalterne dans le prochain gouvernement : « Je tiens toutefois à dire au futur président que je n’accepterai pas n’importe quel poste et que je ne travaillerai pas non plus avec n’importe qui.» Puis de conclure :  « Pour le reste, je me dévouerai corps et âme à mon pays du moment que je peux travailler à 75% depuis la Catalogne et qu’une équipe de 20 personnes travaille pour moi à temps plein et me remplace pour les réunions. »

Photo Par Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0,

Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement

La newsletter Legorafi

* indicates required

Les plus consultés