Connect with us

Société

Nouvelle polémique autour des 364 jours de chômage du Père Noël

Comme c’est le cas depuis de nombreuses années à l’approche des fêtes, la polémique sur le temps de travail effectif du Père Noël refait son apparition.

Publié le

 mar 

C’est le président du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez qui a lancé les hostilités hier sur CNews : « L’assistanat est le cancer de la société. Quand je vois qu’au prétexte de services rendus, un homme vit toute l’année confortablement après avoir travaillé une seule nuit, je me pose des questions ». Puis d’ajouter : « Et qu’on ne vienne pas me dire qu’il fait l’équivalent en une nuit de plusieurs jours de travail, c’est les rennes et les lutins qui font tout le boulot ! » Dans le viseur de l’ancien président LR, le Père Noël, qui a aussitôt été défendu par une partie de la gauche. Sur Twitter, Benoît Hamon a réagi : « Si on avait instauré le revenu universel, il n’y aurait pas ce genre de débat ». Philippe Poutou a rappelé que « comme d’habitude, ce sont les parasites qui critiquent les vrais travailleurs ». Quant à Anne Hidalgo, elle a apporté « tout son soutien » au Père Noël avant de l’inviter à « rejoindre la primaire populaire ».

Et la Mère Noël dans tout ça ?

Du côté des écologistes, on estime que le vrai sujet se situe ailleurs. « Ce débat sur le Père Noël, c’est un bon moyen encore une fois de ne pas parler de la Mère Noël et de perpétuer le patriarcat et le sexisme systémique » s’est indignée Sandrine Rousseau. Yannick Jadot a rappelé que « le Père Noël, lui au moins, n’émet pas de CO2 et participe au combat contre le réchauffement climatique ». Le débat n’a pas non plus passionné la droite de la droite. Marine Le Pen a regretté que le Père Noël « ne commence pas sa tournée par la France ». Quant à Éric Zemmour, il a invité le héros des enfants à « choisir un prénom français avant de pénétrer dans l’hexagone. »

Photo pixabay

Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement

La newsletter Legorafi

* indicates required

Les plus consultés